Sortir de la zone privée et s’approprier l’espace public. Ces « usagers locaux » croisent des personnes externes souvent perdues ou en attente qui injectent manifestement dans ce « Village » un autre comportement.

Nous avons créé les mobiliers « Pépinières ici » qui font penser aux « pépinières d’entreprise ». Cette appellation identitaire est une invitation à appréhender ce lieu éphémère dédié au travail hors-champ. Les mobiliers se fixent comme un « plug in » au pied des arbres isolés sur le parvis. Ils s'implantent à cet un endroit stratégique de flux pour offrir un lieu de travail hors-champ dédié aux « locaux » mais aussi une station de mobilité aux personnes de passage pour s’orienter. Une zone de rencontre sera ainsi créée.

(Indication Google Map approximative)

PROGRAMME

Mobilier urbain

ANNEE

2015

CLIENT

Defacto

LIEU

La Défense, FRANCE

MISSION

Concours Forme Publique 2016

EQUIPE

HOW ATELIER + Misosoup Design

COUT

-

SURFACE

-

THEMATIQUES

Mobilier urbain, tiers-lieux, mobilité

A La Défense, lieu dédié au travail, la dalle ressemble plutôt à une plateforme de mobilité. L’enjeu est d’introduire un changement dans l'habitude quotidienne des « usagers locaux » et de les inciter à devenir les acteurs de ce « village global ».

Pépinières ici

une plateforme de travail urbaine pour La Défense

Les activités et les interactions générées par les mobiliers urbains dans la journée.

UNE JOURNÉE A LA DÉFENSE

Imaginons une salariée, disons Béatrice, qui se rend comme chaque matin à son bureau. Elle quitte le métro et arrive sur la dalle. A cet endroit où les gens se séparent pour rejoindre leur tour. C'est là, autour des arbres, que sont installés les mobiliers Pépinières.

Après la cohue du métro, elle pourra s’y octroyer une pause de quelques minutes avant d’aller travailler car les arbres accueillent et apaisent. Elle pourra réfléchir à sa journée ou donner un coup de fil. Imaginons Romain qui a un rendez-vous d’embauche. Il trouvera son trajet grâce aux bornes sur les tables hautes pourvues d’écran tactile.

Dans la journée, Béatrice a besoin d’une pause. Généralement, s’éloigner de « sa » tour rend la pause stressante pour le trajet de retour. Or, dans le travail hors-champ, le trajet n’est pas une perte de temps mais un prétexte pour le poursuivre ailleurs. Béatrice dispose d’une application - ou d’un site - qui lui permet de visionner la disponibilité des places. Elle peut ainsi prendre une respiration tout en poursuivant son activité grâce aux connexions internet, synchroniser le fichier de travail sur cloud. Elle est ici comme dans son bureau mais seule, ou en binôme ou en vidéo conférence... Comme le lieu est ombragé, elle voit parfaitement son écran de portable. Romain attend son ami anglais venu le rejoindre. Il a consulté l’écran dans sa langue et a laissé un message sur les réseaux qui s’affiche sur tous les écrans. « I’m at La Défense ! ».

A la fin de la journée, Béatrice prend deux minutes aux Pépinières avant de repartir. Puis, les Pépinières se vident progressivement avant de s’allumer la nuit tombée pour devenir un endroit serein et magique. Elles illuminent paisiblement la dalle, facilitant les passages des derniers travailleurs, dans l’attente de retrouver Béatrice le lendemain.

L’élévation et l’axonométrie du mobilier urbain
Le plan du mobilier urbain comme des feuilles d’une jeune pousse avec un écran tactile pour consulter un plan ou chercher des informations voire
Les différentes positions pour utiliser ce mobilier urbain.

UNE FEUILLE, UNE POSITION

Inspiré des jeunes pousses, nous créons quatre feuilles qui correspondent ergonomiquement aux positions assises pour un travail de longue durée et debout pour un travail de courte durée.

PAYSAGE

PARIS TOITURES VERTES

Paysage

PÉPINIÈRES ICI

Paysage

LES RUISSEAUX PRISMATIQUES

Paysage

CONTACT

PLAN DU SITE

ACTUALITÉS

MENTION LÉGALE